Archive for décembre, 2007

C.S.O A NAY

vendredi, décembre 14th, 2007

Malgré une météo execrable, les valeureuses cavalieres de la ferme couhet du grand galop ont fermement defendu leur beafsteack, ou du moins leur tour.

C’est veronika (sara) qui a ouvert le bal, premiere à partir de l’epreuve, et de la journée: une bonne moyenne: un refus par obstacle environs…mais elle s’est battue . Ensuite chritie (charlotte) nous gratifia d’un tour affligeant, cheval arreté devant chaque obstacle!! (quoi-que sans faute …) max (sabrina) commencait a regretter d’etre venue!

surtout lorsque marine chuta d’alizée devant le premier obstacle, eliminée, dommage car elle finit son tour sans faute, là max cherchait un trou de souris pour s’y cacher. Heureusement la suite allait lui redonner espoir

D’abord camille signa un tour honorable avec kaly. Puis le « bébé », de loin la plus jeune du jour, melanie berges entra en piste, 2 barres, mais bon, avec les couches c’est pas toujours facile!!

Ensuite alice fit tomber une barre mais « max » commenca à se detendre, ca commencait à etre plus agréable à regarder, cet effet alla heureusement creshendo avec en particulier deux tres jolis tours signés léa et manon

Resultat 70 partants en E3/ 17 sans fautes dont 7 de chez nous, pas mal pour des non specialistes

En attendant que de genereux parents nous envoie photos et vidéos des tours de « la chair de leur chair », je vous met en lien le site du photographe present ce jour là:

http://www.visuelphoto.com

http://www.lafermecouhet.com/?page=accueil

LES ENRENEMENTS

lundi, décembre 10th, 2007

Un autre petit article, qui vous aidera peut etre à eclairer votre lanterne sur les enrenements et l’usage qui peut en etre fait.

Les enrênements peuvent aider sporadiquement à inciter le cheval à venir dans la bonne attitude. Je dis bien INCITER et pas contraindre !!!La règle d’or des enrênemnts est de ne les utiliser qu’à bon escient et en accordant un soin tout particulier au réglage.Je rappelle d’ailleurs cette phrase pleine de bon sens du Colonel Carde : « Les enrênements ne sont utiles qu’à ceux qui peuvent s’en passer »

La martingale

La martingale est « l’enrênement » de base.
La martingale peut-être utilisée « coulissante » (à anneaux) sur les rênes. C’est de cette manière qu’elle est le plus utilisée. Elle empêche le cheval de trop relever la tête.
En principe, pour bien régler une martingale coulissante, il faut voir que l’anneau arrive jusqu’au garrot, au dessus de l’épaule.
On la voit souvent en jumping et c’est d’ailleurs le seul enrênement autorisé.

La martingale peut aussi être utilisée fixe. Dans ce cas, les rênes ne passent pas dans les anneaux mais les anneaux sont fixés à la muserolle (de préférence française). Pour le réglage, il faut s’assurer qu’avec le collier le cheval parvienne sans problèmes à toucher le sol avec son nez (à brouter donc).
La martingale fixe est souvent utilisée en horse-ball ou en polo.

Les martingales s’utilisent monté et pas en longe. 

Les élastiquesLes élastiques sont formés d’une lanière de cuir avec une partie centrale en élastique solide.
Les élastiques s’attachent soit en bas (au ventre du cheval), soit sur les côtés et à l’autre bout au mors (ou au caveçon à la longe).
Les élastiques sont plus contraignant et obligent le cheval à une certaine attitude.
Les élastiques sont le plus souvent utilisés à la longe mais peuvent l’être également monté.
Attention de ne pas les régler trop courts.

Le gogue

Le gogue est un système à poulie qui va agir sur la nuque du cheval avant d’agir sur sa bouche.
Le gogue fixe est indépendant de la main du cavalier. Il est utilisé à la longe et monté.

Dans le système de gogue commandé, des rênes y sont attachées et permettent au cavalier de régler lui-même l’usage.
Dans le cas de l’utilisation d’un gogue commandé, le cavalier monte donc avec 2 paires de rênes.

Le gogue fixe est souvent recommandé pour des jeunes chevaux et des chevaux de club de part le fait qu’il peut être utilisé autant monté qu’à la longe et aussi parce qu’il favorise une bonne attitude, un bon usage du dos et agit sur la nuque avant d’agir sur la bouche.

Les rênes allemandesLes rênes allemandes sont des rênes coulissantes dont le cavalier a le contrôle total. C’est d’ailleurs pour ça que cet enrênement doit être réservé à des cavaliers experts.
Les rênes allemandes provoquent souvent l’encapuchonnement du cheval.
Elles s’attachent soit en bas (au niveau du ventre), soit sur les côtés.
Les rênes allemandes sont utilisées uniquement monté.
Les rênes allemandes su’utilisent en supplément et non à l aplace des rênes normales.

Le chambon

Le chambon est en quelque sorte une variante du gogue. Il favorise une bonne musculation du dos. Il est utilisé uniquement à la longe.

Le Pessoa

Le Pessoa est un enrênement utilisé uniquement à la longe. Il favorise l’engagement des postérieurs, une bonne attitude et par là même une musculation optimale du dos.
Son réglage doit être très précis et ses séances d’utilisation pas trop longues car fort contraignantes pour le cheval.

Le Thiedemann – Howlett

Il s’agit d’une variante de martingale. Au lieu de terminer par des anneaux, ce type se termine par des mousquetons qui sont attachés à des rênes spéciales munies d’anneaux d’attache.
Le thiedemann a une action plus forte que la martingale tout en restant indépendant du cavalier.
Le Thiedemann est utilisé monté uniquement.

Les rênes fixesLes rênes fixes sont très similaires aux élastiques à la seule différence qu’il n’y a pas de partie élastique centrale. Elles ont donc une action plus brusque.

« L’ élongateur » d’encolure en élastique (variante du Colbert)

Enrênement assez simple composé d’un long élastique qui part du ventre, passe dans l’anneau du mors, au dessus de la tête, dans l’autre anneau et enfin se réattache en bas.
Cet enrênement agit d’abord sur la nuque et de part le matériau utilisé (élastique tout du long) est assez « gentil »
Il est utilisé en longe et monté.


 

DEPLACER LES HANCHES

lundi, décembre 10th, 2007

(suite…)