Archive for février, 2010

AGILITY HORSE

samedi, février 27th, 2010

4181.jpg

Dimanche une nouvelle discipline équestre à vu le jour!

Inventée par votre  humble serviteur (euse?) l’agility horse, puisse que c’est son nom est en fait un parcours qui rassemble des difficultés sautantes, de conduite et de rapidité:032.jpg

 Passages d’obstacles avec « bonus » directionnels

 P.O derrière des plots,

 Passages étroits, etc.

le tout en équipe de deux,  sanctionné par un chrono et des pénalités de temps.

122.jpg

Deux club extérieurs  étaient présents: La ramiere de sainte Colome et Lo Casau d’artigueloutan, des invités triés sur le volet dont on sait qu’il participent dans  la bonne humeur , malgré le froid, glacial, humide, pénétrant et les conditions spartiates…

Finalement c’est plus de 90 parcours qui se sont déroulés sur un terrain…Lourd, voire proche du liquide, en tout cas très dissuasif pour les éventuels désirs de chute!

159.jpg

    La buvette a permis au spectateurs courageux, de se sustenter de sandwiches et  boissons chaudes.

L’age des cavaliers allait de 5 à 62 ans repartis dans 4 categories:

Barres au sol, 30/60 et 90 cm

336.jpg

A noter la fameuse équipe des « Papys fangios » constituée de bernard et joél, 112 ans à eux 2! A mon avis à la maison de retraite faudrat leur attacher le fauteuiml au radiateur pour pas qu’ils fassent la course dans l’escalier!!

267.jpg

Encore une bonne journée dans la joie, la bonne humeur et l’improvisation efficace qui prouve une fois de plus que à la Ferme Couhet, même si on a pas beaucoup de pétrole on a des idées!

juju-trop-chou.jpg

http://www.lafermecouhet.com/?page=accueil

LES POTTOCK (ACK) ET LE QUEBECOIS!

mardi, février 9th, 2010

LES POTTOCK (ACK)  ET LE QUEBECOIS!

Nous avons récemment fait l’aquisition de 7 poneys pottock, poneys basques, pleins papiers âgés de 3 ans.

Lors de l’achat, jean louis , voyants les bêtes un peu sauvages, il s’est enquis à leur propriétaire de savoir s’ils avdsc00619.jpegaient déjà étés licolés. Réponse de leur pâtre, indigné!

 Le licooool, mais pour quoi faire, ils n’ont jamais étés malades….

Cette anecdote à elle seule résume bien cette race dont l’origine remonte à la préhistoire.

De tout temps les paysans basques en ont possédé quelques uns, pour le travail, mais aussi pour la contrebande.

Les Pottokack seraient issus des petits chevaux qui peuplaient le sud-ouest de l’Europe, il y a environ un million d’années. Ils auraient aussi des liens de parenté avec le cheval de Przewalski et le Tarpan. Chassés, ils trouvèrent refuge dans les massifs rocheux des Pyrénées et survécurent au climat perturbé des dernières glaciations du quaternaire. Les peintures rupestres des grottes de Sare et de Lascaux, réalisées il y a 17 000 ans, représentent des chevaux très similaires au pottock basque actuel et attestent donc d’une très ancienne présence.dsc00625.JPGLes Basques eurent la sagesse de ne pas décimer les troupeaux de Prottokack : au contraire, les paysans locaux les utilisèrent pour l’agriculture. Mais au XIXe siècle, pour satisfaire aux besoins en charbon de la révolution industrielle, les Prottokack furent envoyés dans les mines de charbon de la région, du nord et de l’est de la France. Le pottock était apprécié pour sa petite taille et sa force.

dsc00612.jpeg

De tout temps ils ont grandi libres et sauvages dans les montagne, et une fois l’an on les descend pour les trier, en vendre ou en mettre au travail puis on les relâche jusqu’à l’année suivante.

C’est donc ces énergumènes qui ont eu à faire aux grands talents de dresseur de jean louis. Mais en cela il a été aidé par l’ami québécois de régis, de passage dans la région il a décidé de s’initier aux joies de l’équitation. Admirez donc la prestance de ce « grand » cavalier sur son fidèle destrier!

dsc00634.JPG

http://www.lafermecouhet.com/?page=accueil