OPPIDUM D’ASSON ET TOURISME EQUESTRE

 rando-little-09-026.jpg

En cette agréable arriere sainson aux agréables relents d’été indien une partie des chevaux est basée au chateau de Coarraze. Cela nous permet d’elargir le perimetre de nos promenades, en attendant que les champignons poussent à nouveau dans la forêt de Mourle.abcd0002.JPG

En particulier, en plus du bois de Sargaillouse cette base nous permet d’atteindre aisément L’oppidum d’Asson ou le chateau de l’Angladure à Nay.

Ces deux lieux sont riches d’histoire:

 

 L’OPPIDUM:

Dès la préhistoire (120.000 à 50.000 ans av. J.C.), nos ancêtres ont trouvé là un refuge ou un terrain de chasse. En tout cas, de nombreuses découvertes attestent une présence humaine.
Plus tard, à l’époque Gallo-Romaine, il est peut-être occupé par quelque légion de César qui creuse les deux fossés qui ceinturent le plateau sommital.

De toute façon, le rôle défensif du site ne fait aucun doute, d’autant plus qu’au Moyen-âge s’élevait à cet endroit un château.

Il y a encore quelques années, les vestiges d’une porte fortifiée l’attestaient, ainsi qu’un testament laissé en 1286 par Gaston VII Vicomte de Béarn. Le Castet d’Asson fut détruit en 1399 par Archambauld de Grailly pour satisfaire aux exigences du Roi de France.

Nous retrouvons les traces d’une occupation à partir de 1674 et la fondation par “Frère Damien“ alias Isaac de Vergez, d’un ermitage qui sera abandonné en 1732 après qu’un des ermites, François Toussaints, fut accusé de sacrilèges et privé de ses privilèges ecclésiastiques.

 
AGRANDIR LA PHOTO
l’oppidum vers 1920
 

AGRANDIR LA PHOTO
voir la croix


Plus récemment, en 1942, ce sont les troupes d’occupation qui investissent l’oppidum et le transforment en un point de défense antiaérienne.

L’oppidum a aussi été utilisé par les Assonnais pour sa pierre de grès facile à travailler, l’extraction de meules à aiguiser, mais aussi pour la fougère qui tapisse ses pentes. Aujourd’hui, l’oppidum est fréquenté par des promeneurs en quête de tranquillité qui peuvent de là haut apprécier le panorama et laisser aller leur imaginatio

On peut ajouter qu’aujourd’hui, y faire halte à cheval permet de decouvrir un magnifique panorama à 360°, avec d’un coté les montagnes pyrenéenes, et de l’autre la plaine de Nay

http://www.lafermecouhet.com/?page=accueil

One Response to “OPPIDUM D’ASSON ET TOURISME EQUESTRE”

  1. Moto dit :

    Merci de nous faire découvrir et partager l’histoire de ce joli endroit !

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.